Tous les chênes

Généralités
botaniques
ClassificationsListe des
espèces
Noms
vernaculaires
Retour au
sommaire

 Quercus iberica
AuteurSteven ex Bieb. 1808
SynonymesQ. petraea subsp iberica (Stev. ex Bieb)Krassiln. in Menitzky 1968
petraea subsp. medwediewii (A.Camus) Menitsky 1968
lanuginosa subsp medwediewii A.Camus 1935
robur var. dshorochensis (K.Koch) A.DC 1864
lamprophyllos K.Koch. 1849
sessiliflora var. iberica (Stev. ex Bieb.) Ledeb. 1851
dshorochensis K.Koch. 1849 (A. Camus = n° 156)
sessiliflora var. dschorochensis (K.Koch) Medw. 1908
petraea subsp dshorochensis (K Koch) Menitsky 1968
pubescens var. iberica (Stev. ex Bieb.) Wenzig 1886
hypochrysa Stev. 1857
colchica Czeczott 1932
kozlovskyi Woronow ex Grossh. 1930
kochiana O.Schwarz 1937
polycarpa Schur 1851
rhodopaea Velen. 1893
Noms locaux 
DistributionTranscaucasie, de Slovénie aux Balkans, nord et ouest Turquie, Crimée, Iran du nord ; jusqu’'à 1800 m ;
Taille et porttaille variable ;
Feuilles 8-10 cm sur 4-4,5 ; peu coriaces ; obovales ; base arrondie ou un peu cordée ; vert sombre et glabres dessus ; habituellement glabres dessous ; 6-10 paires de lobes peu profonds et arrondis, irréguliers ; veines secondaires peu nombreuses, non parallèles ; nervures intercalaires habituellement présentes près de la base ; pétiole tomenteux au début ;
Fleursmâles en chatons longs, femelles solitaires, courtes ; en Avril-Mai ; 
Fruits gland de 1,5-2 cm de long, à pédoncule absent ou très court (maximum 5 mm) ; groupés par 3 ou 4 ; inclus à 1/2 dans une cupule hémisphérique de 1 à 1,5 cm de diam., à paroi fine, à écailles tuberculées, allongées et appliquées ;
Ecorce, rameaux, bourgeons écorce fissurée en longues écailles, gris blanchâtre ; rameaux brun-rouge d'abord pubescents puis glabres ; bourgeons gros, pointus, bruns ; stipules caduques ;
Habitat et culturerustique, mais aime le soleil ; toutes terres ; bonne résistance au vent (pivot racinaire très profond); 
Divers -- A. Camus : n° 159, planche 37/121 ;
-- N'a rien à voir avec l'Espagne mais avec une région ("Ibérie") du Caucase ;
-- Souvent confondu avec Q. petraea, mais diffère par le pédoncule du gland plus long, les feuilles plus grandes, plus coriaces et plus pubescentes dessous, les lobes plus courts (sinus ne dépassant pas le 1/3 d'un demi-limbe) et plus nombreux;
Sous-espèces et variétés

en fait très polymorphe (plusieurs races géographiques ) ;

-- Q. hypochrysa Stev. 1857 (A.Camus n° 160)
est une variété à feuilles très dorées dessous, plus minces et plus allongées, avec dessous un tomentum à poils plus longs et étoilés ; glands par 3 ou 4 sur un pédoncule de longueur égale à celle du pétiole ;
pour Govaerts et Frodin, de même que pour Menitsky, c'est un synonyme de Q. iberica ;

-- Q. polycarpa Schur 1851
est un petit arbre à bourgeons, feuilles matures et rameaux glabres ; feuilles de 6-10 cm, coriaces, elliptiques, à bord sinué, à 7-10 paires de lobes petits, égaux et obtus ; quelques veines intercalaires près de la base ; pétiole de 1,5-3,5 cm ; écailles du gland grossièrement ovales, pointues, très tuberculées, pubérulentes, brunâtres ; on le trouve dans le sud-est de l'Europe jusqu'en Tchécoslovaquie ;


-- Pour  Menitsky (1974), Q. dshorochensis C.Koch (= kochiana O.Schwarz 1937) est une sous-espèce de Q. petraea que l'on rencontre en Turquie dans la partie Est de la chaine pontique (bassin de la rivière Dschoroch, sur pentes ensoleillées, sèches, rocheuses), qui est très semblable à Q. petraea mais à feuilles oblongues ou oblongues obovales, de 5-8(10) cm de long sur 3-4 de large, et dont l'habitat est très différent, ce qui justifie son rang d'espèce à part ; très fréquente introgression avec Q. infectoria, à l'origine probable des taxons décrits par certains auteurs comme espèces à part entière (Q. woronowii Maleev) ; d'ailleurs ce dernier est pour Govaerts 2007 le synonyme de Q. boissieri).
Dans la Flore de Turquie, c'est un synonyme de Q. iberica, de même que pour Govaerts 2007.

Images