Tous les chênes

Généralités
botaniques
ClassificationsListe des
espèces
Noms
vernaculaires
Retour au
sommaire

  Quercus infectoria
Auteur G.Olivier 1801 Voy. Emp. Othoman 1: 252
Synonymes alpestris Koch 1849 non Boiss.1838
infectoria subsp. puberula O.Schwarz 1934
infectoria subsp. glabra O.Schwarz 1937
lusitanica Boiss.1879, non Lam. nec Webb.
lusitanica var. infectoria (G.Olivier) A.DC 1864
lusitanica subsp. infectoria (G.Olivier) Mouillef. 1892
lusitanica subsp. orientalis A.DC 1864
valentina K.Koch 1849 non Cav.1793
Noms vernaculaires chêne à galles ; chêne d' Israël ; chêne d'Alep ;
Distribution Asie Mineure, Sud de la Turquie, Grèce ; jusqu'à 850 m ; introduit en Europe en 1822 ;
Taille et port 5 à 6 m ; souvent petit arbre de moins de 2 m.;
Feuilles 3-8 cm sur 1,5-5 ; marcescentes, coriaces ; obovales larges ; base arrondie parfois cordée, sommet arrondi ; bord denté (4-9 paires de dents) ou crénelé serré souvent ondulé et rarement lobé ; glabres et brillantes dessus ; dessous plus pâles ou glauques, glabres ou glabrescentes avec quelques poils stellaires ; en réalité très polymorphes ; les feuilles de la base du rameau sont souvent entières ; 5-11 paires de nervures secondaires ; veines sinusales présentes ; pétiole cylindrique de 0,5 cm de long ;
Fleurs
Fruits gland mucroné, ovoïde allongé, glabre et brillant, brun clair, de 2 à 3,5 cm sur 1,8 de diam., solitaire ou par 2, sessile ou à pédoncule aussi long que le pétiole des feuilles ; inclus au 1/3 dans une cupule de 1,5 à 1,8 cm de diam., hémisphérique ou subconique, à écailles tomenteuses  lancéolées et très appliquées ;
Ecorce, rameaux, bourgeons écorce grise, écailleuse, crevassée ; rameaux à pubescence non persistante ;
Habitat et culture rustique (zone 6) mais craint les gelées tardives ; toutes terres, surtout rocheuses ; croissance assez lente ;
Divers

-- Sous-genre Quercus, Section Quercus, Série Roburoid ;
-- A. Camus : n° 153 (Sous-genre Quercus, Section Quercus, sous-section Gallifera) ;
-- Peu répandu, espèce protégée ;
-- A une galle utilisée en teinture et en médecine : ("noix de galle" ).
-- Proche de Q. faginea, dont il diffère principalement par les feuilles et rameaux pratiquement glabres ;

-- Le nom spécifique "lusitanica" est très ambigü car s'applique à plusieurs espèces :
1/ lusitanica Webb et lusitanica auctores = Q. faginea Lam.
2/ lusitanica Boiss. = Q. infectoria Oliv.
3/ lusitanica Lam. = Q. fruticosa Brot.
il convient donc de l'éviter .

-- Le nom d'espèce "valentina" a été utilisé plusieurs fois, pour désigner des espèces différentes :
Q. valentina Cav. 1793 = Q. fruticosa
Q. valentina K.Koch 1849 = Q. infectoria
Q. valentina Lam. ex Steudel 1821 = Q. velutina

Sous-espèces et variétés Il y a 2 sous-espèces :

1_subsp. infectoria
c'est le type décrit ;

2_subsp. veneris (A. Kern. in C.K.Schneid.) Meikle 1985
= Q. boissieri Reuter 1853 : voir ce mot

Images