Tous les chênes

Généralités
botaniques
Classifications Liste des
espèces
Noms
vernaculaires
Retour au
sommaire

  Quercus pedunculiflora
Auteur K.Koch 1849
Synonymes robur subsp. pedunculiflora (K.Koch) Menitzky 1967
pedunculata subsp. pedunculiflora (K.Koch ) Maire 1908
pedunculata var pedunculiflora (K.Koch) Stojan. 1948
brutia subsp. pedunculiflora (K.Koch) O.Schwarz 1934
haas var. atrichoclados Borbas et Bornm. 1889
haas auct. eur. non Kotschy 1862
robur var. erucifolia (Stev.) Asch. et Graebn. 1911
pedunculata f. erucifolia (Stev.) Medwedev 1908
pedunculata var. longipetiolata Medwedev 1908
pinnatipartita (Boiss.) O.Schwarz 1934
pedunculata var. pinnatipartita Boiss. 1879
erucifolia subsp. pinnatipartita (Boiss.) O.Schwarz 1936
kurdica Wenzig 1886
erucifolia Stev. 1857 (Camus : n° 168)
erucifolia subsp. longipes (Stev.) O.Schwarz 1936
robur subsp. longipes (Stev.) Hedge et Yalt.
longipes Stev. 1857 ( Camus : n° 167 )
Noms locaux  
Distribution Turquie de l'Est ; Caucase ; Crimée ; Balkans ; jusqu'à 1800 m ;   
Taille et port arbre (atteint 15 m ) ;
Feuilles 8-17 cm sur 6-9 ;  comme celles de Q. robur,  un peu plus épaisses ;  vert foncé un peu glauques et glabres dessus, finement tomenteuses gris jaune dessous ; à 4 ou 5 paires de lobes pointus à sinus étroits et profonds ; veines latérales formant un angle de 60 - 80 degrés avec la nervure médiane ; pas de nervures intercalaires ; pétiole atteignant 2 cm ;
Fleurs avril à mai ; 
Fruits gland à mucron tomenteux de 2 à 3 cm de long sur 1,5 à 2 de diam.; cupule à  à écailles jaune roussâtre, pointues, verruqueuses, un peu duveteuses, très apprimées, de 1,8 à 2,5 cm de diam, enfermant le 1/3 du gland ; pédoncule long de 2-6 cm ;
Ecorce, rameaux, bourgeons écorce grise, fissurée ; 
Habitat et culture rustique ; toutes terres ; très résistant à la sécheresse mais préfère les sols humides et calcaires ; croissance assez rapide ;
Divers -- A. Camus : n° 166 ;
Sous-espèces et variétés -- pour Menitsky (1971), ce taxon est en fait à considérer comme une race de robur, extrêmement hétérogène, dont les caractères sont la conséquence à la fois d'une adaptation au climat chaud et sec, et à la fois d'une très probable introgression avec d'autres taxons comme Q. pubescens ou Q. petraea dans le nord de son aire et avec Q. infectoria dans le sud.

-- diffère de Q. robur par les poils sous les feuilles et sur les écailles de la cupule, par les feuilles plus larges aux lobes plus longs et plus dentés, et par la cupule des glands plus grande ;

-- pour A. Camus, Q. longipes Stev. a les pétioles 2 fois plus longs et mérite une place à part ... ;

-- Q. erucifolia Steven 1857 (= erucaefolia)
est parfois considéré comme une espèce à part ; bourgeons de 5 mm ; feuilles obovales à sommet arrondi et base à peine cordée non auriculée ; 6-7 cm sur 4-6 ; finement tomenteuses ou glabrescentes dessous ; à 6-8 lobes allongés en général lobulés; nervures intercalaires présentes ; pétiole de 0,5-1 cm ; pédoncule de 2-4 cm, portant un petit gland ; cupule à écailles plates à pointe apprimée.
Diffère de Q. longipes par les feuilles plus minces, finement poilues ou glabrescentes dessous, à lobes en général lobulés, à pédoncule 2 fois plus court, la cupule à petites écailles non disposées en cercles réguliers.

-- Q. haas Kotschy 1862
pour A. Camus, ce taxon est "très distinct de Q. pedonculiflora, avec lequel il a été très souvent confondu, par les jeunes rameaux et les pédoncules densément tomenteux, les écailles de la cupule plus apprimées. Il diffère de Q. brutia par les feuilles tomenteuses dessous, les pédoncules et les glands bien plus allongés, les écailles plus apprimées".
voir Q. robur
Images