Tous les chênes

Généralités
botaniques
ClassificationsListe des
espèces
Noms
vernaculaires
Retour au
sommaire

 Quercus faginea
AuteurLam. 1783
Synonymesalpestris Boiss. 1838
lusitanica Webb. 1838 non Lam. nec Boiss.
lusitanica var. alpestris (Boiss.) Coutinho 1888
lusitanica subsp. faginea (Lam.) A.DC 1864
lusitanica f. bullata Cout. 1888
lusitanica f. salicifolia Cout. 1888
faginea var. oscensis P.Monts 1988
faginea Sampaio 1785
Noms vernaculaireschêne faginé ; roure de fulla petita (catalan) ; quejigo ; roble carrasqueño ; chêne portugais ;
DistributionEspagne ; Portugal ; Baléares ; Algérie ; Maroc ; de 800 à 1900 m ;
Taille et port10-15 m ; parfois simple arbuste ; cime ample ;
Feuilles 2-8 cm sur 1,5-5 ; coriaces, subpersistantes ; ovales à oblongues-elliptiques ; apex obtus ; base cordiforme ou arrondie ; bord souvent révoluté et ondulé, de forme très variable sur le même sujet, avec 5-12 paires de nervures secondaires droites et parallèles terminées par des dents mucronées triangulaires et régulières ; gris-vert brillant dessus avec au début pubescence étoilée courte et appliquée, puis glabres ; dessous épais tomentum court gris jaunâtre avec petits poils étoilés (120-150 µ) ou simples, qui diminue avec l'âge ; pas de nervures sinusales ; pétiole tomenteux de 5-14 mm ;
Fleursentre mars et avril ; chatons mâles par groupe de 4-5, à rachis poilu, à fleurs à périanthe lacinié jusqu'à la base ; chatons femelles sur un court rachis poilu, à fleurs à périanthe à petits lobes velus, 2 ou 3 stigmates courts et spatulés ;
Fruitsgland cylindrique, jaune pâle, de 2,5 cm de long sur 1,3 de diam., par 1 ou 2 sur un pédoncule très court ; inclus au 1/4 ou au 1/5 dans une cupule écailleuse hémisphérique à écailles appliquées ovales ou triangulaires, un peu lancéolées, poilues et bombées ; mûr en 1 an ;
Ecorce, rameaux, bourgeonsécorce épaisse, gerçurée, écailleuse, grise ou brune ; rameau gris ou blanc, d'abord à tomentum court puis presque glabre ; bourgeon petit, pointu, ovoïde conique, rosé, glabrescent ;
Habitat et culturerustique (zone 7) ; aime les terres calcaires et humides ;
rejette de souche ; a souvent des galles ;
Divers

-- A. Camus : n° 152 ;
-- Section Quercus ;
-- Le nom spécifique "lusitanica" est très ambigu car s'applique à plusieurs espèces :
1/ lusitanica Webb et lusitanica auctores = Q. faginea Lam.
2/ lusitanica Boiss. = Q. infectoria Oliv.
3/ lusitanica Lam. = Q. fruticosa Brot.
il convient donc de l'éviter .

-- les hybrides naturels de Q. faginea sont :
Q. x allorgeana, Q. x battandieri, Q. x coutinhoi, Q. x fagineomirbeckii, Q. x welwitschii, Q. x pacensis, Q. x salcedoi, Q. x senneniana, Q.x tingitana, Q. x villariana

Sous-espèces et variétés

il existe en fait 3 sous-espèces :
1/ subsp. faginea
l'espèce décrite, en fait très polymorphe ;

2/ subsp. broteroi (Cout.) A.Camus 1936
= Q. lusitanica subsp. broteroi Mouillef. 1892
= Q. lusitanica var. broteroi Coutinho 1888
= Q. faginea var. broteroi (Cout.) A.Camus 1939
= Q. broteroi (Cout.) Rivas Mart. et Saenz de Rivas 1991
= Q. hybrida Brotero 1804, nom. illeg., non Michx
= Q. lusitanica var. baetica Coutinho 1887
= Q. tlemcenensis (A.DC) Trab. 1905, et (A.DC) Villar 1937
arbre assez grand à rameaux et bourgeons tomenteux ; feuilles de 4-11 cm sur 2-6, planes, à tomentum gris verdâtre dessous, à dents plus obtuses que le type (aspect plus crénelé que denté), rarement mucronées, dirigées vers l'extrémité du rameau ; 8-14 paires de nervures secondaires parallèles ; pas (ou très rares) de nervures sinusales ; pétiole semi-cylindrique, fin, glabrescent, de 4-10 mm ; fleurs femelles en grappe de 1-4 cm, sur pédoncule long de 1-4 cm, parfois racémeux, à tomentum blanc ; périanthe à 6 lobes bien marqués, duveteux, à 3 stigmates spatulés ; cupule à écailles soyeuses, convexes ; gland de 2,5-3 cm à stylopodium pubescent et cicatrice basilaire convexe ; présent dans le sud de l'aire de l'espèce type.
-- la variété maroccana (Braun-Blanq. et Maire) A.Camus 1935 est peut-être un hybride avec Q. canariensis ;
-- Q. tlemcenensis est sans doute une variété = Q. faginea subsp broteroi var. tlemcenensis (A.DC.) Trabut&Batt.

3/ subsp. alpestris (Boiss.) Maire 1961
= Q. faginea subsp faginea var. alpestris (Boiss.)Vazquez et al. comb. nov.
= Q. alpestris Boiss. 1838 ( A. Camus : n° 150 )
= Q. lusitanica var. alpestris Coutinho 1888
= Q. lusitanica subsp. alpestris (Boiss.) Mouillef. 1897
Quejigo de las nieves, quejigo de montaña
9-15 m, arbuste le plus souvent, à tronc tortueux et ramifié ; jeunes rameaux à tomentum jaunâtre puis glabres et rugueux ; bourgeons ovoïdes ; feuilles subpersistantes de 3-8 cm sur 2-4,5, caduques, allongées, elliptiques ou ovales lancéolées, à base ronde, pointues au sommet (mais très polymorphes), très coriaces, parfois convexes ; glabres, vert foncé brillant dessus, poils étoilés denses dessous ; bord crispé ondulé, souvent entier ou à dents mucronées plus ou moins profondes ; 7-10 paires de nervures latérales non parallèles, irrégulières, très saillantes en dessous ; nervures tertiaires formant un réseau blanc bien net dessus ; nervures sinusales présentes ; nombreux chatons mâles de 3-5 cm en Juillet-Août ; périanthe à lobes pointus et poilus ; styles courts, dressés, à stigmates spatulés brusquement retournés ; gland oblong de 1,3-1,5 cm, glabre, au 1/3 inclus dans une cupule à écailles étroites, dressées, tomenteuses ; sols profonds, calcaires, en climat humide ; 1600-1800 m en Espagne du sud, près de Ronda (où il est une espèce protégée sur le plan national) ; Portugal, Algérie ;
pour Govaerts et Frodin, c'est un synonyme de Q. faginea subsp. faginea ;

--- Par ailleurs, Q. faginea forme des hybrides entre ses sous-espèces : voir Q. x villariana

 

Images

Quercus faginea dessus