Tous les chênes

Généralités
botaniques
ClassificationsListe des
espèces
Noms
vernaculaires
Retour au
sommaire

 Quercus fruticosa
AuteurBrot. 1805
Synonymes

Q. lusitanica Lam. 1785 ( nomen ambiguum), non Webb. nec Boiss.
aegylopifolia Boiss. ex A.DC 1864
australis Link 1829
baetica H.Buek 1874, non Villar 1938
brachycarpa Kotschy ex A.DC 1864
faginea subsp lusitanica (Lam.) Maire 1931
fruticosa var. vulgaris (Cout.) A.Camus 1939
glauca Bosc ex Loisel 1825
humilis Lam. 1783 nom. illeg. non Miller 1768
lusitanica var. humilis (Lam.) Elwes et Henry 1910
lusitanica subsp valentina (Cav.) O.Schwarz 1936
muricata Palau ex Willk. et Lange 1862
ovalifolia Bosc ex Pers. 1807
prasina Bosc ex Endl.1847, non Pers. 1807
quexigo Cook ex Willk. et Lange 1862
rigida K.Koch ex A.DC 1864, non Willd. 1805
undulata K.Koch 1847, nom. illeg.
valentina Cav. 1793
zang Dippel 1891

Noms vernaculaires 
Distributionsud-ouest de l’Espagne, centre et sud du Portugal, Afrique du nord (Maroc) ;
Taille et portatteint 10 m mais en général est plus petit (2 m), arbustif, étalé ; branches tortueuses ;
Feuilles 3-5 cm ( jusqu'à 7) sur 1,2-3,5 ; marcescentes, coriaces, ovales oblongues ou obovales, entières, à base cunéiforme, dentées dans la 1/2 apicale (4-6 paires de dents dirigées vers l'extrémité ) ; brillantes et à poils solitaires, multiradiés et étoilés dessus, puis glabres ; glauques blanchâtres et poilues dessous (poils multiradiés et fasciculés), surtout le long des nervures, puis pratiquement glabres ; 5-9 paires de nervures secondaires parallèles ; pétiole court (1-5 mm), le plus souvent pubescent ;
Fleursavril - mai ; chaton mâle de 3-5 cm ; fleur mâle à périanthe en 6-7 lanières ciliées, pointues ; fleur femelle en petit nombre, périanthe à 6-8 lobes pubescents, 3 styles très courts et divergents ;
Fruits gland atteignant 2,5 cm de long, sessile ou sur pédoncule court et poilu ; cupule de 1 cm de diam. recouverte d’écailles effilées convexes ; mûr en 1 an ;
Ecorce, rameaux, bourgeonsécorce rugueuse et écailleuse, gris sombre ; rameau jeune à tomentum jaune puis glabre et devenant brun rouge, brillant ; bourgeon à écailles glabres ;
Habitat et culturerusticité limite (jusqu'à - 10) ; aime les sols secs ; très stolonifère ;
Divers -- A. Camus : n° 151 ;
-- Q. australis Link est peut-être l'hybride entre Q. faginea subsp. faginea et Q. faginea subsp. broteroi.

-- Le nom d'espèce "lusitanica" est très ambigu car il a été appliqué à plusieurs espèces :
1/ lusitanica Webb et lusitanica Auctores = Q. faginea Lam.
2/ lusitanica Boiss. = Q. infectoria Oliv.
3/ lusitanica Lam. = Q. fruticosa Brot.
il convient donc de l'éviter .

-- Le terme "undulata" a inspiré de nombreux auteurs ! On peut ainsi recenser les suivants :
Q. undulata
Engelm 1878 (= Q. sinuata Walt.),
Q. undulata
Kit.1863 (= Q. pubescens Willd.),
Q. undulata
Benth. 1841 (= Q. benthamii A.DC),
Q. undulata K.Koch 1847 (= Q. lusitanica Lam.),
Q. undulata
Torr 1827 (= Q. x undulata complex Little 1979),
Q. undulata
Sarg., et A.DC ( décrivant plus ou moins Q. x pauciloba ...),
Q. undulata S. Wats. (= Q. gambelii Nutt.) ;

-- Le nom d'espèce "valentina" a été utilisé plusieurs fois, pour désigner des espèces différentes :
Q. valentina Cav. 1793 = Q. fruticosa
Q. valentina K.Koch 1849 = Q. infectoria
Q. valentina Lam. ex Steudel 1821 = Q. velutina
Sous-espèces et variétés 
Images

dessin au crayon