Tous les chênes

Généralités
botaniques
ClassificationsListe des
espèces
Noms
vernaculaires
Retour au
sommaire

 Quercus graciliformis
AuteurC.H.Muller 1934
Synonymesalamarensis C.H.Muller 1942
canbyi Trel. 1924   (A. Camus : n° 384)
graciliformis f. parvilobata (C.H.Mull.) C.H.Mull. 1940
graciliformis var. parvilobata C.H.Mull. 1934
karwinskii Trel. 1924
Noms vernaculaireschisos oak ; slender oak ; canby oak ; graceful oak;
DistributionMexique (Nuevo Leon, Tamaulipas); Texas (Chisos Mountains ) ; de 0 à 2100 m dans les canyons rocheux ; aire très limitée ;
Taille et port4-15 m pour un tronc de 20-50 cm de diamètre ; branches longues et flexibles, un peu pendantes ;
Feuilles 7,5-10 cm sur 2-3 ; semi-persistantes ou tardivement caduques ; épaisses, coriaces ; lancéolées ou elliptiques étroites ; longuement atténuées et pointues à l'apex, base ronde ou en coin ; bords épais et révolutés, à 4-5 paires de lobes à longue dent aristée et sinus peu profonds, ou parfois à bord entier ; vert brillant sombre, glabres dessus ; ternes et roussâtres dessous, avec parfois quelques touffes de poils à l'aisselle des veines; 4-8 paires de veines secondaires ; pétiole glabre, fin, flexible, de 1-2 cm ;
Fleursavril - mai ; chaton mâle de 3-5 cm ; inflorescence femelle de 0,5-1 cm de long à 1-2 fleurs ;
Fruitsgland de 1,5 cm, étroit, sessile ou presque, par 1 ou 2 ; cupule très peu profonde couvrant le 1/4 ou le 1/3 du gland ; mûr en 1 ou plus souvent 2 ans ;
Ecorce, rameaux, bourgeonsécorce brun vert, lisse, puis gris foncé, verruqueuse et sillonnée ; rameau brun rouge, brillant et mince (1-2 mm de diamètre), rapidement glabre, à lenticelles claires ; bourgeon terminal brun rouge, ovoïde, de 1,5-5 mm, finement pubescent ;
Habitat et culturerusticité limite (zone 7-8); terrains secs, rocailleux ;
Divers
-- A. Camus : n° 389 ;
-- section Lobatae ; sous-section Acutifoliae
-- rare, espèce protégée car aire très restreinte ;
-- hybride avec Q. emoryi (= x tharpii ) ;
Sous-espèces et variétés--- f. ascendens Trel. 1924
--- Q. canbyi a été décrit comme une variété de Q. graciliformis du sud de son aire de répartition, au nord du Mexique (Trelease et C.H.Muller ont décrit plusieurs formes de ce taxon...), et qui en diffère par la maturation annuelle des glands, le nombre légèrement moindre de lobes (4 paires au lieu de 5....), et une cupule moins profonde encore. En réalité il semble s'agir tout simplement d'une variante géographique...Pour les Auteurs mexicains récents (Silvia Romero Rangel, 2006), c'est Q. canbyi qui est le nom accepté et Q. graciliformis qui en est un synonyme ...
--- Pour Govaerts et Frodin, Q. canbyi est une espèce à part (= Q. alamarensis, = Q. karwinskii).
--- Q. alamarensis : pour certains Auteurs mexicains récents (Suzana Valencia Avalos 2004), cette espèce décrite par C.H. Muller a une validité douteuse , pouvant être un hybride isolé ou une variation morphologique ponctuelle...
--- Q. langtry (chêne de Langtry) : d'abord considéré comme comme synonyme de Q. gravesii en 1850, il a finalement été redéfini comme appartenant au groupe Q. graciliformis - Q. canbyi ; découvert près de Langtry (Texas), il est caractérisé par des glands mûrs en 2 ans et des lobes plus nombreux que graciliformis (5 à 7) ; mais des études plus approfondies sont nécéssaires pour mieux connaître ce taxon qui par ailleurs est assez rustique (zone 7). Dans le "Guide illustré des chênes", on peut lire que cette espèce existe dans un "continuum géographique comprenant Q. graciliformis, Q. canbyi et Q. cupreata".
Images