Tous les chênes

Généralités
botaniques
ClassificationsListe des
espèces
Noms
vernaculaires
Retour au
sommaire

 Quercus chevalieri
AuteurHickel & A.Camus 1921
Synonymes Cyclobalanopsis chevalieri (Hickel et A.Camus) Hsu et Wei Jen 1993
Cyclobalanopsis nigrinux Hu 1951
Noms vernaculaireshei guo qing gang ;
Distribution Chine (Yunnan, Guangdong, Guangxi), Viêt-nam ; de 600 à 2000 m ;
Taille et port10-15 m habituellement mais peut atteindre 20 m ;
Feuilles 6-11 cm sur 2-4 ; persistantes, subcoriaces, fermes ; elliptiques ou obovales-oblongues ; base en coin ; apex subobtus à parfois courtement caudé ; bord entier ou ondulé, sans dents ou rarement quelques unes très petites vers le sommet ; glabres ; presque concolores ; nervure médiane en creux dessus ; 9-13 paires de nervures latérales évidentes, un peu en creux dessus, saillantes dessous ; veines tertiaires bien visibles dessous ; pétiole de 5-10 mm ;
Fleurs en avril-mai ; 
Fruits

gland ovoïde-oblong, de 1,5-1,8 cm de long sur 0,8-1,3 de diamètre, par 2-5, glabre ou un peu soyeux, à cicatrice basilaire convexe ; inclus à 1/2 dans une cupule de 0,8-1,8 cm de diamètre, un peu soyeuse à l'extérieur, à 7-9 anneaux concentriques à bord un peu denté ; mûr en 1 an entre Octobre et Décembre ;

Ecorce, rameaux, bourgeons rameaux fins, sillonnés, enduit de cire blanchâtre dès 2 ans ; lenticelles assez nombreuses ;
Habitat et culturenon rustique ;
Divers -- A. Camus : n° 52 ;
-- Sous-genre Cyclobalanopsis ;
-- Section Glauca, sous-section Glaucae (Menitsky) ;
--  Q. chevalieri et Cyclobalanopsis nigrinux  sont, pour de nombreux auteurs, synonymes : en fait ils sont différents. La feuille de nigrinux est ovale lancéolée, à apex  acuminé, à marge un peu denticulée, alors que chevalieri a une feuille elliptique-oblongue, entière, à apex subobtus ; C. nigrinux a par ailleurs 6-10 paires de veines secondaires fines, peu visibles, de même que les veines tertiaires, alors que Q. chevalieri a 9-13 paires de veines secondaires très marquées de même que les veines tertiaires.
    * Par contre C. nigrinux et Q. augustini sont très proches et ne diffèrent que par les feuilles, qui sont plus fines, brunes et lisses dessous, ni glaucescentes ni farineuses chez nigrinux, alors que Q. augustini a des feuilles farineuses ou glaucescentes dessous.
En fait, C. nigrinux  peut donc être considéré  comme une variété de Q. augustini; Pour The Plant List 2013, c'est même un synonyme.
Sous-espèces et variétés --- Cyclobalanopsis augustini var. nigrinux (Hu) M.Deng & Z.K.Zhou 2005 comb. nov.
= voir ci-dessus * ;    
Images

dessin au crayon 1

dessin au crayon 2