Tous les chênes

Généralités
botaniques
ClassificationsListe des
espèces
Noms
vernaculaires
Retour au
sommaire

  Quercus x auzandrii
Auteur Gren. & Godron 1855
Synonymes coccifera X ilex ssp ilex
= coccifera var. auzandri (Gren. et Godr.) Jahand. et Maire 1932
= ilex var. agrifolia A.DC
= x agrifolia Batt. et Trab. 1890 non Née 1811
= x trabutiana Maire 1926
= x aquifolia Trab. 1905
= x catalaunica Sennen 1912
= x airensis Franco et Vasc. 1954
= x comari Albert 1902
= x denudata Albert 1902
= x mestoides Reynier in Albert 1902
= x reynieri Albert 1902
= x soluntina Tineo ex Lojac. 1907
= x rouxii A.Camus 1935
Noms vernaculaires
Distribution France, Espagne, Portugal, Maroc, Algérie, Sicile, Grèce ;
Taille et port petit arbuste de 2 m en général, mais peut atteindre 15 m ;
Feuilles 1,5-2,5 cm sur 1,4-2 cm, persistantes ; coriaces ; oblongues elliptiques ; glabres et vert sombre dessus ; à tomentum glauque dessous et à poils étoilés; bord ondulé à petites dents mucronées ; 5-7 paires de nervures secondaires ; pétiole de 3,5 mm poilu ;
Fleurs  
Fruits gland petit, solitaire, sur pédoncule tomenteux de 7-8 mm; cupule hémisphérique à longues écailles ovales-lanceolées, pointues, jamais apprimées, peu pubescentes, englobant plus de la 1/2 du gland ; mûr en 1 an ;
Ecorce, rameaux, bourgeons écorce comme l'un ou l'autre parent ; rameau un peu tomenteux, érigé ou pendant mais jamais divariqué comme chez Q. coccifera ; bourgeon ovoïde ou subglobuleux, brun, conservant ses bractées filiformes ;
Habitat et culture aime les sols chauds, secs et calcaires ;
Divers

-- parfois écrit par erreur x auzendei, ou x auzandrei ; le nom provient de J. Auzende, jardinier-chef au Jardin Botanique de Toulon ; cependant Grenier & Godron l'ont nommé eux-même "auzandrii" en 1856, en remplacement semble-t'il du terme "auzendei" qu'ils avaient utilisé en 1855, donc on doit finalement nommer cette espèce auzandrii !
-- très rare ;

-- Pour certains auteurs, Q. x rouxii Camus 1935 (= Q. x airensis) est un hybride de Q. coccifera avec Q. ilex ssp ballota ; atteint 3,5 m ; feuilles coriaces et persistantes de 1.5-2 cm, oblongues à obovales, ondulées, glauques, tomenteuses des 2 côtés (mais plus dessous que dessus), avec poils stellaires, à bord denté ; 5-7 paires de veines secondaires; pétiole 1-5 mm très laineux; gland de 1,5-2 x 1-2 cm ; cupule à écailles presque glabres; bourgeon à bractées filiformes de 5 mm de long et à pilosité laineuse courte ; ce taxon est actuellement nommé Q. x airensis Franco et Vasc. puisque le nom retenu pour Q. ilex ssp ballota est Q.rotundifolia, ce qui rend obsolète le nom choisi par Camus.


-- Par ailleurs, les nombreux synonymes donnés à cet hybride ont pour origine le fait que Q. ilex et Q. rotundifolia ont plusieurs variétés : selon celle qui s'est unie à Q. coccifera, le taxon né est différent des autres et a donc donné lieu à une description à part (par exemple, Q. denudata est l'hybride entre Q. coccifera et Q. ilex var. denudata, etc.) ; mais si on considère Q. ilex et Q. rotundifolia "sensu lato" tous ces synonymes ne sont pas justifiés.

Sous-espèces et variétés  
Images